15 décembre 2012

Gretel . I La Somnambule


" De jolis jouets étaient soigneusement rangés dans la chambre et Gretel les observait d’un œil sombre. Le grand cheval de bois avait la bouche entrouverte et découvrait des dents blanches, toutes droites et une langue rouge vif, mais aucun souffle n’en sortait. Il avait de jolis sabots noirs vernis avec de longs poils gravés mais il ne courait pas, et aucun frémissement n’agitaient ses oreilles pointues et sa crinière ciselée.. Quel ennui !
Il y avait bien une poupée de cire sur la chaise, mais aucun éclat ne brillait dans ses yeux bleus et froids. Les peluches, toutes rondes avec leurs yeux en bouton de bottines ne valaient guère mieux. La montagne de cubes, le nécessaire à couture, la boite à peinture.. tout était immobile et froid. La moue boudeuse, Gretel appelait alors sa bonne et entreprenait de lui décrire les mondes étranges et beaux qu’elle avait explorés durant la nuit.
- Vous êtes bien courageuse Mademoiselle, je n’aimerais pas qu’il arrive malheur dans ces endroits..
Et Gretel riait, il ne pourrait jamais rien lui arriver, tout y était si charmant et gentil !
C’est vous qui êtes gentille allez. Votre mère vous attend à présent, il est l’heure."



2 commentaires:

Hélène Nelene a dit…

J'adore, elle est sublime !! et cette photo l'est tout autant !

Tenrai a dit…

Merci Nelene ! ^^
Je ne l'aimais pas beaucoup au début, elle a été faite avec mon Olympus, et je deteste les grains qu'il fait..=='